Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Le régime hyperprotéiné, l’ennemi des kilos superflus

Pour maigrir, tous les moyens sont bons. Si la plupart des tendances en matière de diète, de plan d’amaigrissement ou de produits miracles ne durent que deux ou trois saisons, il existe une technique fortement plébiscitée depuis des décennies : le régime hyperprotéiné. De quoi s’agit-il ? A qui s’adresse-t-il ? Est-il réellement efficace pour perdre du poids ? Voici toutes les réponses à vos interrogations et à vos doutes concernant le régime hyperprotéiné.

Crédit photo : distridiet-nutrition.fr

Comprendre le régime hyperprotéiné

Comme son nom l’indique, un régime hyperprotéiné consiste à augmenter la consommation des protéines dans l’alimentation, qu’elles soient animales ou végétales. Dans le cadre d’une diète hyper protéinée, l’alimentation est principalement composée d’aliments riches en protéine, au détriment des autres composants comme les lipides ou les glucides.

L’efficacité de ce type de régime est basée sur l’effet de satiété rapide, tout en favorisant la perte de poids. En effet, certaines formules permettent de perdre jusqu’à 2 à 3 kg en quelques jours seulement.

Si le régime hyperprotéiné favorise la perte de poids, il reste néanmoins risqué si mal géré. D’abord parce que la reprise des kilos précédemment perdus peut être également très rapide à l’arrêt du régime. L’effet yoyo est souvent constaté dès la reprise d’une alimentation normale.

Il se peut même que le poids à l’arrêt du régime soit supérieur celui d’avant la diète. Outre cet effet indésirable majeur, le régime hyperprotéiné peut également générer certaines carences. Et pour cause, certaines personnes qui suivent ce type de régime ont tendance à bannir de leur alimentation tout produit non enrichi en protéines.

De plus, le régime hyperprotéiné vise à éliminer principalement la rétention d’eau. Sans une bonne hydratation, c’est alors la santé qui peut en pâtir.

Cela étant, le régime hyperprotéiné peut être efficace pour maigrir sous certaines conditions, et ce, de manière durable. La première règle dans le cadre d’un tel régime est de compenser la consommation de graisse et de sucre, sans pour autant les bannir.

A la fin du régime, le changement ne sera pas brusque pour l’organisme et le corps n’aura plus tendance à emmagasiner les calories, en prévision d’un prochain régime. La seconde règle à ne pas perdre de vue est que les acides aminés contenus dans les protéines végétales et animales assurent la croissance des tissus musculaires.

Cela suppose alors que tout régime hyperprotéiné doit être associé à l’activité physique pour être suffisamment efficace.

Le régime hyperprotéiné, l’allié des sportifs

Le régime hyperprotéiné est souvent cité parmi les régimes miracles. Et pour cause, il permet de se débarrasser rapidement des kilos superflus. En revanche, ce n’est pas une solution adaptée aux personnes qui souhaitent perdre de la graisse. Les 3 ou 5 kg éliminés dans un programme hyperprotéinés sont composés principalement par de l’eau. Heureusement, cela ne concerne les sportifs.

Pour favoriser la prise de masse musculaire tout en éliminant les kilos superflus, il est essentiel de cumuler régime hyperprotéiné et sport. En augmentant la dose de protéines ingérée, il faut se dépenser davantage dans des activités musculaires.

Ainsi les suppléments de protéines seront utilisés correctement dans la reconstruction, l’entretien et la prise de masse musculaire. Les muscles prennent la place des tissus adipeux pour un corps plus galbé et plus restructuré.

Cela étant, les régimes hyperprotéinés ne transforment pas pour autant les femmes sportives en bodybuilder. Et pour cause, les hormones féminines ont pour principal rôle de préserver leur féminité.

Les aliments à privilégier dans le cadre d’un régime hyperprotéiné

Dans le cadre d’un régime hyperprotéiné, l’idée est de favoriser les aliments riches ou enrichis en protéines. Dans le second cas, il s’agit généralement de compléments alimentaires spécifiques qui enrichissent le menu des sportifs en quête d’amaigrissement. Concernant les aliments riches en protéines naturelles, le choix est relativement plus large, aussi bien en matière de protéines animales que végétales.

En tête de liste figurent notamment les œufs et la spiruline. Outre son importante teneur en protéines, cette dernière contient suffisamment de fer et de bêta-carotène pour prévoir les carences alimentaires. A consommer avec un jus de citron chaque matin, la spiruline est l’allié des sportifs soucieux de leur bien-être.

D’autres aliments sont également à privilégier dans le cadre d’un régime hyperprotéiné. Poisson, viande, jambon, volaille, abats, fromage blanc ou camembert, lait et yaourt sont les plus plébiscités parmi les protéines animales.

Du côté des protéines d’origine végétale, les haricots, les lentilles, les pois chiches, le pain blanc, les amandes et les noisettes sont autant de produits à consommer fréquemment. Dans le cadre d’un régime végétarien, il suffit de combiner les céréales complètes et les légumineuses pour pouvoir offrir à l’organisme un apport complet en acides aminés essentiels.

Et bien entendu, il ne faut surtout pas oublier de s’hydrater correctement pour éviter la déshydratation associée au régime hyperprotéiné. Par conséquent, buvez de l’eau et ne vous privez pas non plus des aliments riches en eau, y compris les fruits pour que votre régime puisse être efficace.

Les commentaires sont fermés.